18 janvier 2007

ne t'envole pas !

Je t’en supplie à genoux, ne t’envole pas
Je sais que tu te perdras : le ciel te prendra ;
Et moi, qu’aurai- je de plus, à l’horizon trop bas,
Bien trop de voies sans issues à parcourir sans toi ?

Dis ! Que pourrais- je bien t’offrir, pour que tu oublies
De faire encore tes valises ? L’amour infini ?
Dans l’absolu, je le sais, il faut tout donner ;
Je veux bien être tes ailes, apprendre à voler.

On s’allongera sur le dos en quelques nuages,
A s’enivrer de l’azur, rêvant de voyage
Sur un grand lit d’herbes folles, on s’endormira
Paisibles, au chant des cigales, on s’enlacera.

Je t’en conjure, ne dis pas que c’est juste pour rire,
Que tu t’enverras en l’air le temps d’un délire :
C’est bien en faisant semblant qu’on le fait vraiment ;
Je refuse les fleurs de pluie pour un enterrement.

Je préfère t’avoir en moi sans te posséder
Et partager tes émois de grande liberté ;
Ecris l’amour sur ma peau, au fer marque-moi,
Que je reste cette esclave qui t’appartiendra.

Je t’en supplie à genoux, ne me quitte pas
Je n’existe que par toi, ne pars pas sans moi
Emporte – moi dans tes bras aux plus hauts sommets
Où rien n’a plus d’importance que le verbe aimer !

neilo

Posté par neilo à 21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur ne t'envole pas !

Nouveau commentaire